Discussion utilisateur:Alphandery

De Solecopedia
Aller à : navigation, rechercher

Contexte
Le développement des technologies de l’Information et de la Communication a modifié depuis plusieurs années les comportements des citoyens et les méthodes de travail. Il s’agit bien d’une révolution culturelle. Les TIC ont pénétré en profondeur toutes les couches de notre société, mais elles restent néanmoins inaccessibles à une part non négligeable de la population.
Certes, les technologies de l’Information et de la Communication ont contribué à accélérer les dérives financières générées par l’économie libérale. Mais elle peuvent être également un instrument au service de la promotion d'une économie sociale et solidaire ; pour ne citer que quelques exemples : création de centre de ressources à travers une mutualisation des informations, co-construction d’une plateforme d’informations ou d’une agence de presse de l’ESS, création d’une base de donnée des initiatives de l’ESS, groupement des acteurs pour répondre à des marchés publics….

Dans ce contexte, les logiciels libres se sont développés depuis plus de 15 ans. Ils reposent sur des valeurs cohérentes avec ceux de l’économie solidaire : liberté d'exécuter le programme pour tous les usages, liberté d'étudier le fonctionnement du programme, liberté de redistribuer des copies, liberté d'améliorer le programme et de publier ses améliorations.
Ces logiciels ont été le plus souvent conçus de façon collaborative. Les promoteurs des logiciels libres ont beaucoup participé au développement des outils collaboratifs : liste de diffusion, agenda partagé, plateforme collaborative, vidéo conférence, sites internet interactifs…

En France, nombreux sont les outils créés pour assurer la promotion de l’économie sociale et solidaire et la mise en réseau des acteurs, pour développer l'éducation populaire. Parmi ceux là nous citerons l’observatoire de l’économie sociale et solidaire mené par la CN CRES, le site de l’AVISE, le site ESS en région conçu par l’association des régions de France et la caisse des dépôts en partenariat avec l’AVISE, l’Adullact qui vise à mutualiser les développements au service des collectivités territoriales, la  base de données des initiatives économiques et solidaires (BDIS) menée par le mouvement pour l’économie solidaire (MES), le marché citoyen, le site eco-sol-brest, Colibri, le site Solecopedia…
Ils ont chacun leur place et leur intérêt. Mais ils ont souvent une lisibilité limitée. Ils renforceraient leur pertinence et leur impact en créant des liens et des interactions entre eux.
Tous ces outils n’ont de sens que s’ils s’appuient sur les dynamiques existantes : les réseaux, les institutions promouvant l’ESS (collectivités locales, Etat), les citoyens, les structures de l’ESS, les chercheurs, les études et autres initiatives visant à promouvoir l’ESS en France.


Propositions
1. Assurer la promotion des logiciels libres
2. Contribuer à l’accès par tous des technologies de l’information et de la communication
3. favoriser des usages citoyens et solidaires des TIC
4. Développer les outils collaboratifs au service de l’ESS
5. Favoriser les échanges, les interactions, les synergies, les complémentarités entre les initiatives existantes
6. Utiliser les technologies de l’information et de la communication pour contribuer au développement économique des structures de l’ESS