Investissement socialement responsable

De Solecopedia
Aller à : navigation, rechercher



L’investissement socialement responsable (ISR) est un investissement individuel ou collectif effectué selon des critères sociaux, environnementaux, éthiques et de gouvernance d'entreprise sans occulter la performance financière.

Pour certains, l’ISR est même « la déclinaison financière et spéculative du développement durable ».

Autrement dit, l’investissement socialement responsable se définit comme la composante financière du concept de développement durable par lequel l’investisseur, au lieu de s’intéresser limitativement aux critères financiers - rentabilité et risque - utilise également dans sa décision d’investissement des critères extra-financiers ; en l’occurrence les critères à caractère éthique, de gouvernance, social et environnemental.

Approches

L'Observatoire sur la Responsabilité Sociétale des Entreprises (ORSE) distigue 7 approches de l’ISR :

  • Éthique
  • Environnementale
  • Sociale
  • Citoyenne
  • Développement durable
  • Stakeholder
  • Financière

Voir la page correspondante sur le site de l'ORSE pour la description de ces approches (le titre de la page est erroné, ne pas en tenir compte).

Formes de l’ISR

L’ISR peut prendre 5 formes principales :

  • les fonds socialement responsables ou de développement durable : ils intègrent des critères sociaux et environnementaux d’évaluation d’une entreprise cotée qui sont croisés avec des critères financiers pour sélectionner les compagnies les plus performantes d’un point de vue du développement durable. On évoque alors une approche positive pour désigner les "best in class", les meilleurs (élèves).
  • les fonds d’exclusion : ils excluent a contrario certains secteurs comme l’armement, le jeu, le tabac…, approche d’exclusion, dite historique de l’ISR.
  • l’engagement actionnarial : il consiste, pour les investisseurs, à exiger des entreprises une politique de responsabilité sociale plus forte par un dialogue direct, mais aussi par l’exercice des droits de vote en assemblées générales. On parle également dans ce cas d’activisme actionnarial.
  • les fonds de partage: ils intégrent un mécanisme de rétrocession d'une partie de la performance du fonds à une oeuvre caritative.
  • les fonds thématiques: ils concentrent l'investissement sur des secteurs d'activité favorables à l'environnement ou à la société, tel que les énergies alternatives ou l'économie solidaire par exemple.


Liens externes