Territoire

De Solecopedia
Aller à : navigation, rechercher

Modèle:Socioeco.org

La notion de territoire a été l'objet de nombreuses réflexions de la part des géographes qui au fil du temps ont fait évoluer sa signification. L'idée de territoire est lié à la notion d'espace, et bien que utilisée souvent en synonymes ces termes se distinguent sous plusieurs aspects et varient aussi de sens selon les conceptions.

Pour les géographes, le territoire est souvent défini comme un espace géographique qualifié par une appartenance juridique (on parle ainsi de « territoire national ») ; ou par une spécificité naturelle ou culturelle : territoire montagneux, territoire linguistique. Dans ce dernier cas, le terme d'aire (« aire linguistique ») pourrait lui être préféré. Quelle que soit sa nature, un territoire implique l'existence de frontières ou de limites. Ces deux derniers termes sont utilisés en fonction du type de territoire dont ils forment le périmètre. Un territoire politique, ou une subdivision administrative, est délimité par une frontière ; un territoire naturel est circonscrit par une limite, terme moins juridique.

Pour les sciences politique et économique, le territoire est l’espace au niveau duquel s’organise l’essentiel de la vie quotidienne : bassin d’emplois, bassin d’habitats. De plus en plus souvent il s’agit d’aires urbaines d’échelles inférieures à une région. Les territoires peuvent aller de quelques milliers à quelques dizaines de millions de personnes. C’est l’espace où s’organise l’essentiel des relations sociales, où se délivre l’essentiel des services publics, où se concrétisent les relations entre la société et la biosphère. C’est par essence un espace des relations. Il n’est pas fermé sur lui-même mais ouvert aujourd’hui sur le monde entier. Défini comme un noeud dans un vaste système de relations, c’est devenu aujourd’hui la brique de base de la gouvernance de demain.

Une définition possible

"Le terme a des significations extrêmement différentes, selon les cultures et les langues. Ce n’est pas simplement, ni même principalement, une étendue de terre appartenant à un état sur laquelle s’exerce une autorité. Le territoire est la base locale de l’existence sociale où s’organisent les relations interpersonnelles d’échanges familiaux, culturels, productifs, etc. - entre des habitants qui partagent les destinées d’un même espace de vie (natifs, adoptifs, migrants…) ; - entre des organisations aux fonctionnalités multiples (entreprises, collectivités, états, réseaux, d’entraide, etc…) ; - entre ces personnes et ces organisations avec leur environnement naturel.

Ces relations territoriales sont nécessairement ouvertes sur l’extérieur. Car, dans le monde d’aujourd’hui, les interdépendances se sont multipliées. La résolution de problèmes aussi concrets que l’habitat, l’alimentation, l’aménagement, les infrastructures, l’emploi, l’usage des ressources naturelles, la répartition des moyens disponibles, etc. doivent tenir compte : - des contraintes et des atouts d’une production et d’une distribution des biens et des services mondialisées ; - des insuffisances actuelles de la gouvernance internationale pour gérer, de façon équitable et efficace, les ressources naturelles (biens communs planétaires) de façon appropriée à la diversité des situations (écosystèmes, métropoles surpeuplées, territoires désertiques, etc).

Source: Pactes Locaux, 2009, Pactes Locaux

Voir aussi

Articles connexes

Liens et documents externes