Ajustement structurel : Différence entre versions

De Solecopedia
Aller à : navigation, rechercher
 
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
Les programmes d'ajustement structurel (ou PAS) regroupent les conditions posées par le [[Fond Monétaire International]] au rééchelonnement de la dette des pays en développement à partir des années 1980. Ces programmes ont pour objectif le rétablissement des balances commerciale et financière extérieures. Cela passe par une diminution de la demande intérieure (rigueur salariale, baisse des dépenses publiques), mais aussi par des mesures structurelles afin de favoriser le développement des mécanismes de marché dans les pays concernés (privatisations, libre circulation des capitaux). Les programmes d'ajustement structurels ont été de plus en plus contestés durant les années 1990, en raison du coût économique et social que représentaient leur application.
 
Les programmes d'ajustement structurel (ou PAS) regroupent les conditions posées par le [[Fond Monétaire International]] au rééchelonnement de la dette des pays en développement à partir des années 1980. Ces programmes ont pour objectif le rétablissement des balances commerciale et financière extérieures. Cela passe par une diminution de la demande intérieure (rigueur salariale, baisse des dépenses publiques), mais aussi par des mesures structurelles afin de favoriser le développement des mécanismes de marché dans les pays concernés (privatisations, libre circulation des capitaux). Les programmes d'ajustement structurels ont été de plus en plus contestés durant les années 1990, en raison du coût économique et social que représentaient leur application.
  
[[Category:Outil]]
+
[[Category:Outil]] [[Category:EE]]

Version actuelle datée du 3 février 2010 à 01:03

Les programmes d'ajustement structurel (ou PAS) regroupent les conditions posées par le Fond Monétaire International au rééchelonnement de la dette des pays en développement à partir des années 1980. Ces programmes ont pour objectif le rétablissement des balances commerciale et financière extérieures. Cela passe par une diminution de la demande intérieure (rigueur salariale, baisse des dépenses publiques), mais aussi par des mesures structurelles afin de favoriser le développement des mécanismes de marché dans les pays concernés (privatisations, libre circulation des capitaux). Les programmes d'ajustement structurels ont été de plus en plus contestés durant les années 1990, en raison du coût économique et social que représentaient leur application.