Bernard+Lietaer : Différence entre versions

De Solecopedia
Aller à : navigation, rechercher
m
m
Ligne 1 : Ligne 1 :
Né en Belgique en 1942, Bernard Lietaer est un spécialiste international des systèmes monétaires depuis plus de 25 ans. Ancien directeur de la Banque Centrale de Belgique,il a participé à la conception et à la mise en place du système de monnaie unique européenne. Il a été président du système de Paiement Electronique Belge et a développé pour des multinationales des technologies destinées à gérer des environnements monétaires multiples. Il a aidé des pays en voie de développement à rendre plus performantes leurs réserves monétaires et a enseigné la finance internationale à l’Université de Louvain. Bernard Lietaer fut également le directeur général et le trader monétaire d’une des plus grandes réussites de fonds monétaires offshore. Il a enseigné dans de nombreuses universités américaines, et il est aujourd’hui invité comme professeur-chercheur par le Center for sustainable Resource Development de l’Université de Berkeley en Californie.Il est membre du Club de Rome.
+
Né en Belgique en 1942, Bernard Lietaer est un spécialiste international des systèmes monétaires depuis plus de 25 ans. Ancien directeur de la Banque Centrale de Belgique,il a participé à la conception et à la mise en place du système de monnaie unique européenne à la fin des années 70. Il a été président du système de Paiement Electronique Belge et a développé pour des multinationales des technologies destinées à gérer des environnements monétaires multiples. Il a aidé des pays en voie de développement à rendre plus performantes leurs réserves monétaires et a enseigné la finance internationale à l’Université de Louvain. Bernard Lietaer fut également le directeur général et le trader monétaire d’une des plus grandes réussites de fonds monétaires offshore. Il a enseigné dans de nombreuses universités américaines, et il est aujourd’hui invité comme professeur-chercheur par le Center for sustainable Resource Development de l’Université de Berkeley en Californie.Il est membre du Club de Rome.
  
Fort de cette expérience, Bernard Lietaer est depuis de nombreuses années un défenseur ardent des [[monnaies complémentaires]]. Il a écrit de nombreux ouvrages sur le rôle de l'argent et la nécessité de mettre en place des monnaies régionales complémentaires (par exemple, le Regio en Allemagne) et même une monnaie internationale  
+
Fort de cette expérience, Bernard Lietaer est depuis de nombreuses années un défenseur ardent des [[monnaies complémentaires]]. Il a écrit de nombreux ouvrages sur le rôle de l'argent et la nécessité de mettre en place des monnaies régionales complémentaires (par exemple, le [[Regio]] en Allemagne), des systèmes d'échanges locaux (par exemple, les SEL) et même une monnaie internationale , le Terra TRC (Trade Reference Currency), une e-monnaie devant servir de standard international pour les transactions tout en maintenant la stabilité sur le long terme.
 +
.
 +
"Le système monétaire tel que nous le connaissons aujourd’hui, et qui date de l’ère industrielle, ne sera pas approprié à l’ère post-industrielle dans laquelle nous entrons. D’un certain point de vue, notre système monétaire marque la fin d’un système patriarcal et centralisé, qui date de 5000 ans, concentré autour des temples, puis autour des rois et empereurs, enfin autour des Etats et des banques. Ces monnaies conventionnelles ont un avantage : elles sont universelles, car reconnues par tous. Mais elles ont aussi une tare : elles sont incapables de bien remplir certaines fonctions sociales. Le principe d’une monnaie complémentaire est de définir des objectifs sociaux, et de créer les monnaies qui serviront cet objectif."
  
  

Version du 28 janvier 2010 à 11:23

Né en Belgique en 1942, Bernard Lietaer est un spécialiste international des systèmes monétaires depuis plus de 25 ans. Ancien directeur de la Banque Centrale de Belgique,il a participé à la conception et à la mise en place du système de monnaie unique européenne à la fin des années 70. Il a été président du système de Paiement Electronique Belge et a développé pour des multinationales des technologies destinées à gérer des environnements monétaires multiples. Il a aidé des pays en voie de développement à rendre plus performantes leurs réserves monétaires et a enseigné la finance internationale à l’Université de Louvain. Bernard Lietaer fut également le directeur général et le trader monétaire d’une des plus grandes réussites de fonds monétaires offshore. Il a enseigné dans de nombreuses universités américaines, et il est aujourd’hui invité comme professeur-chercheur par le Center for sustainable Resource Development de l’Université de Berkeley en Californie.Il est membre du Club de Rome.

Fort de cette expérience, Bernard Lietaer est depuis de nombreuses années un défenseur ardent des monnaies complémentaires. Il a écrit de nombreux ouvrages sur le rôle de l'argent et la nécessité de mettre en place des monnaies régionales complémentaires (par exemple, le Regio en Allemagne), des systèmes d'échanges locaux (par exemple, les SEL) et même une monnaie internationale , le Terra TRC (Trade Reference Currency), une e-monnaie devant servir de standard international pour les transactions tout en maintenant la stabilité sur le long terme. . "Le système monétaire tel que nous le connaissons aujourd’hui, et qui date de l’ère industrielle, ne sera pas approprié à l’ère post-industrielle dans laquelle nous entrons. D’un certain point de vue, notre système monétaire marque la fin d’un système patriarcal et centralisé, qui date de 5000 ans, concentré autour des temples, puis autour des rois et empereurs, enfin autour des Etats et des banques. Ces monnaies conventionnelles ont un avantage : elles sont universelles, car reconnues par tous. Mais elles ont aussi une tare : elles sont incapables de bien remplir certaines fonctions sociales. Le principe d’une monnaie complémentaire est de définir des objectifs sociaux, et de créer les monnaies qui serviront cet objectif."


Oeuvres

  • Le Grand Jeu Europe - Amérique Latine (Paris, Presses Universitaires de France, 1981).
  • Mysterium Geld : Bedeutung und Wirkungsweise eines tabus (Munich, Reinmann Verlag, 2000),
  • The Future of Money : Creating New Wealth, Work and a Wiser World (London, Random house, 2001)(publié en 18 langues),
  • Of Human Wealth : Beyond Greed and Scarcity (Boulder, Citerra Publishers, 2007),
  • A report to the Club of Rome : Money and Sustainability - The Missing Link (Boulder, Citerra Publishers, 2007),
  • Monnaies régionales (2008),éditions Charles Léopold Meyer, ECLM. Cet ouvrage est téléchargeable sur le site des ECLM