Développement durable : Différence entre versions

De Solecopedia
Aller à : navigation, rechercher
m
Ligne 43 : Ligne 43 :
  
 
[[en:Sustainable development]]
 
[[en:Sustainable development]]
 +
[[es:Desarrollo sostenible]]
 +
[[ja:持続可能な開発]]
 +
[[ko:지속가능한 개발]]
 +
[[pt:Desenvolvimento sustentável]]

Version du 4 avril 2010 à 09:57

Traduction du terme anglais "Sustainable development" (aussi traduit par "développement soutenable"). Ce terme est apparu dans les années 1980, comme réponse aux interrogations sur les conséquences sociales et environnementales de la croissance économique. Un temps concurrencé par le concept d'éco-développement, il l'a finalement supplanté, et est très largement utilisé aujourd'hui, dans des acceptions souvent multiples.

Le développement durable est devenu un thème de préoccupation pour la communauté internationale, au cours d'une longue de consultations.

En 1992, au cours du sommet de la Terre de Rio de Janeiro, sont proclamés les 27 principes de la déclaration de Rio sur le développement durable. Les trois piliers du développement durable sont énoncés pour la première fois au niveau international, et l'agenda 21 pour les collectivités territoriales est élaboré.

En 2002, lors du sommet de la Terre de Johannesburg, les grandes entreprises sont pour la première fois représentées.

Lors de ces rencontres, des représentants des parties prenantes (ONG, États, puis entreprises) discutent des grands enjeux mondiaux, mais aussi des modes de pilotage à mettre en place dans les collectivités et les entreprises pour décliner concrètement le concept de développement durable.

Définitions

Selon la définition proposée en 1987 par la Commission mondiale sur l’environnement et le développement dans le Rapport Brundtland, le développement durable est :

« un développement qui répond aux besoins des générations du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs. Deux concepts sont inhérents à cette notion : le concept de « besoins », et plus particulièrement des besoins essentiels des plus démunis à qui il convient d’accorder la plus grande priorité, et l’idée des limitations que l’état de nos techniques et de notre organisation sociale impose sur la capacité de l’environnement à répondre aux besoins actuels et à venir. »

Une définition couramment admise du développement durable est orientée vers « la mise en pratique d'un certain nombre de principes contribuant à l'amélioration du bien-être, à davantage de justice sociale, au respect des écosystèmes.».

Trois ou quatre piliers du développement durable

Le développement durable est couramment représenté comme l'intersection de quatre sphères : la sphère environnementale, la sphère sociale et la sphère économique. On ajoute souvent une quatrième dimension ou sphère à cette représentation simplifiée. Celle-ci désigne souvent, sous une forme ou une autre, la fonction politique ou régulatoire : Politique, Régulation, et parfois Culture.

Ce modèle du développement durable a le mérite de souligner l'interdépendance des différents domaines, bénéficiant d'une autonomie relative (mais pas absolue) : l'environnement, l'économique, le social, voire le politique ou le culturel. Il rappelle que le développement durable ne se réduit pas à la prise en compte de l'environnement, comme on l'observe trop souvent. Pourtant, les relations entre ces dimensions doivent être analysées plus avant que cette représentation simplifiée ne le suppose.

Vers un nouveau modèle du développement durable

Ces représentations simplifiées ont subis des critiques de plusieurs parts. Le courant de l'économie écologique fait observer que l'inter-dépendance des sphères les unes par rapport aux autres, dans la perspective d'un développement durable, est asymétrique. En effet, l'environnement est la condition sine qua non des activités économiques et sociales de l'espèce humaine, l'inverse n'étant pas vérifié. Martin O'Connor propose ainsi un "modèle tétraêdrique du développement durable", qu'il construit en prolongeant les analyses de René Passet.

Dans cette optique, le développement durable est l'objet de négociations, d'arbitrages ou de délibérations, entre des choix sociaux dont aucun ne présente de solution optimale. Le développement durable apparait ainsi à beaucoup d'acteurs comme une utopie nécessaire, à la limite de choix nécessairement imparfaits.

Références

  • René Passet : L'économique et le vivant, 1979.
  • Martin O'Connor : Le modèle Tétraêdrique du Développement Durable, septembre 2005


Liens externes

  • Développer une économie écologique, Emmanuel Prinet, 4D, 2004, disponible en pdf