Monnaie

De Solecopedia
Révision datée du 5 avril 2012 à 13:59 par Fwautiez (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

La monnaie est une unité de valeur utile dans les échanges. Les économistes lui reconnaissent trois fonctions principales :

  • la fonction d'intermédiaire dans les échanges ;
  • la fonction d'expression d'unité de compte pour le calcul économique ou la comptabilité ;
  • la fonction de réserve de valeur.

Certains auteurs considèrent que la capacité d’éteindre des dettes et des obligations, notamment fiscales, constitue une quatrième fonction appelée « pouvoir libératoire » de la monnaie.

Une monnaie se caractérise par la confiance qu’ont ses utilisateurs dans la persistance de sa valeur et de sa capacité à servir de moyen d'échange. Elle a donc des dimensions sociales, politiques, psychologiques, juridiques et économiques.

La monnaie a pris au cours de l'histoire les formes les plus diverses : bœuf, sel, nacre, ambre, métal, papier, etc. Après une très longue période où l'or et l'argent (et divers métaux) en ont été les supports privilégiés, la monnaie est aujourd'hui presque entièrement dématérialisée et circule majoritairement sous des formes scripturales ou électroniques.

Monnaies et devises

Classiquement, chaque monnaie est définie, sous le nom de devise, pour une zone monétaire donnée (le plus souvent un État, mais ce peut être aussi un groupe social ou bien un groupe d'entreprises, comme le WIR, dans ce cas, on parle aujourd'hui de monnaies complémentaires). Elle y prend la forme de dépôts, de billets de banque et de pièces de monnaie, dites aussi monnaie divisionnaire. Les devises s'échangent entre elles dans le cadre du système monétaire international. De facto depuis 1973 où les parités des principales monnaies mondiales cessent d'être défendues et de jure après les accords de la Jamaïque en 1976, les devises ne sont plus étalonnées directement ou indirectement par un poids de métal précieux. Leurs valeurs relatives fluctuent sur un marché international des devises dans le cadre d'un système de changes dits flottants ou flexibles.

En raison de l'importance de la monnaie, les États ont très tôt cherché à s'assurer le maximum de pouvoir monétaire, en définissant une devise officielle et en faisant de cette devise l'un de leurs symboles et une marque de leur puissance. Ils se sont arrogés progressivement un peu partout le monopole de l'émission des billets et des pièces. Ils exercent un contrôle sur la création monétaire des banques via la législation et la politique monétaire des banques centrales.

Le fétichisme de la monnaie

Karl Marx est un des premiers auteurs ayant évoqué le fétichisme de la monnaie dans le capitalisme contemporain. Ce fétichisme consiste à croire que la monnaie a une valeur en soi, alors qu'elle représente seulement des richesses réelles. Le fétichisme de la monnaie conduit notamment à la volonté d'accumuler sans fin (dans les deux sens du terme).

Monnaies complémentaires

Il peut y avoir une pluralité de monnaies dans un territoire donné. On parle de monnaies complémentaires pour des monnaies qui ont des fonctions spécialisées, complémentaires de la fonction universelle de la monnaie officielle dans son territoire d'application.

Voir aussi

Liens