Tourisme équitable : Différence entre versions

De Solecopedia
Aller à : navigation, rechercher
 
(2 révisions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 11 : Ligne 11 :
 
* La Route des Sens
 
* La Route des Sens
 
* Tourisme et Développement Solidaires Voyages
 
* Tourisme et Développement Solidaires Voyages
 
== Le tourisme équitable et solidaire: Les définitions ==
 
 
De nombreuses appellations sont ainsi apparues en France et dans le monde qualifiant des démarches et engagements. De nombreux labels privés existent en Europe, Amérique Latine, Afrique du Sud…
 
En France, il n’y a pas de définition officielle. Nous avons répertorié les définitions les plus répandues.
 
 
'''Le tourisme durable'''
 
La notion du tourisme durable devient un des champs d’application du développement durable durant le Sommet de la Terre de Rio de Janeiro au sein de l’Agenda 21 qui comprend, entre autres, le respect de l’équilibre entre les besoins touristiques et les aspirations locales ou les actions préventives à favoriser afin de préserver l’environnement et le «produit touristique». Par conséquent, «l’objectif du développement touristique durable est de rendre compatible l’amélioration des conditions environnementales et sociales qui résultent du développement touristique avec le maintien de capacités de développement pour les générations futures».
 
 
Les principes du tourisme durable ont été redéfinis et actualisés en août 2004 par le Comité de développement durable du tourisme de l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) : «Les principes directeurs du développement durable et les pratiques de gestion durable du tourisme sont applicables à toutes les formes de tourisme dans tous les types de destination, y compris au tourisme de masse et aux divers créneaux touristiques. Les principes de durabilité concernent les aspects environnementaux, économiques et socioculturels du développement du tourisme. Pour garantir sur le long terme la durabilité de ce dernier, il faut parvenir au bon équilibre entre ces trois aspects».
 
 
Par conséquent, le tourisme durable doit :
 
 
* exploiter de façon optimum les ressources de l'environnement qui constituent un élément clé de la mise en valeur touristique, en préservant les processus écologiques essentiels et en aidant à sauvegarder les ressources naturelles et la biodiversité ;
 
* respecter l'authenticité socioculturelle des communautés d'accueil, conserver leurs atouts culturels bâtis et vivants et leurs valeurs traditionnelles et contribuer à l'entente et à la tolérance interculturelles ;
 
* assurer une activité économique viable sur le long terme offrant à toutes les parties prenantes des avantages socioéconomiques équitablement répartis, notamment des emplois stables, des possibilités de bénéfices et des services sociaux pour les communautés d'accueil, et contribuant ainsi à la réduction de la pauvreté.
 
 
Le développement durable du tourisme requiert la participation, en connaissance de cause, de tous les acteurs concernés, ainsi qu'une forte direction politique pour assurer une large participation et l'existence d'un consensus. Le tourisme durable est le fruit d'efforts permanents et il exige le contrôle constant des effets de cette activité, ce qui suppose l'adoption, chaque fois qu'il y a lieu, des mesures préventives et/ou correctrices nécessaires.
 
 
Le tourisme durable devrait aussi satisfaire, au plus haut niveau possible, les touristes, et qu'il représente pour eux une expérience utile en leur faisant prendre davantage conscience des problèmes de durabilité et en encourageant parmi eux les pratiques adaptées.
 
 
'''L’ écotourisme'''
 
 
L'écotourisme est «une forme de voyage responsable dans les espaces naturels qui contribue à la protection de l'environnement et au bien être des populations locales» (International Ecotourisme Society).
 
 
La déclaration finale du Sommet Mondial de l’Ecotourisme organisé en 2002 par l’OMT, précise les principes particuliers qui distinguent l’écotourisme de la notion plus large de tourisme durable :
 
 
* L'écotourisme rassemble toutes les formes de tourisme axées sur la nature et dans lesquelles la principale motivation du touriste est d'observer et d'apprécier la nature ainsi que les cultures traditionnelles qui règnent dans les zones naturelles.
 
* Il inclut les communautés locales et indigènes dans sa planification, son développement et son exploitation et contribue à leur bien être
 
* Il favorise la protection des zones naturelles :
 
o en procurant des avantages économiques aux communautés d'accueil, aux organismes et aux administrations qui veillent à la préservation des zones naturelles ;
 
o en créant des emplois et des sources de revenus pour les populations locales ;
 
o en faisant davantage prendre conscience aux habitants du pays comme aux touristes de la nécessité de préserver le capital naturel et culturel.
 
* Il comporte une part d'éducation et d'interprétation du patrimoine naturel et culturel
 
* Il est généralement organisé, mais pas uniquement, pour des groupes restreints par de petites entreprises locales spécialisées. On trouve aussi des opérateurs étrangers de dimensions variables qui organisent, gèrent ou commercialisent des circuits écotouristiques, habituellement pour de petits groupes.
 
 
  
 
== Définitions en lien ==
 
== Définitions en lien ==
Ligne 55 : Ligne 19 :
 
== Source ==
 
== Source ==
 
[http://www.tourismesolidaire.org/f/letourismeequitableetsolidaire/lesdefinitions.html Tourisme solidaire]
 
[http://www.tourismesolidaire.org/f/letourismeequitableetsolidaire/lesdefinitions.html Tourisme solidaire]
 +
 +
 +
[[Category: Concept]]  [[Category: ESS]]

Version actuelle datée du 29 avril 2010 à 12:41

C'est un ensemble d'activités de services touristiques, proposé par des opérateurs touristiques à des voyageurs responsables, et élaboré par les communautés d'accueil, autochtones (ou tout au moins en grande partie avec elles). Ces communautés participent de façon prépondérante à l'évolution de la définition de ces activités (possibilité de les modifier, de les réorienter, de les arrêter). Elles participent aussi à leur gestion continue de façon significative (en limitant au maximum les intermédiaires n'adhérant pas à ces principes du tourisme équitable).

Les bénéfices sociaux, culturels et financiers de ces activités doivent être perçus en grande partie localement, et équitablement partagés entre les membres de la population autochtone. (extrait de la « Charte du Tourisme Equitable » élaborée au sein du groupe de travail « Tourisme » de la Plate-Forme du Commerce Equitable)

Les associations qui se définissent « de tourisme équitable » sont censées se soumettre au contrôle de la Plate-Forme du Commerce Equitable.

Actuellement les associations de tourisme membres de la Plate-Forme du sont :

  • Croq’Nature
  • La Route des Sens
  • Tourisme et Développement Solidaires Voyages

Définitions en lien

Source

Tourisme solidaire